La Cidade Matarazzo : créativité, patrimoine et innovation

alexandre allard cidade matarazzo

La Cidade Matarazzo est le nouveau projet d’Alexandre Allard. L’entrepreneur français entend faire de ce lieu de vie unique le symbole d’une rencontre entre créativité, patrimoine et innovation en plein coeur de São Paulo.

Au sein d’un héritage historique préservé, la Cidade Matarazzo appelle au respect de l’environnement, de la nature et de l’humain.

Amoureux du Brésil, ce projet est l’occasion pour Alexandre Allard de valoriser la créativité et le savoir-faire brésiliens.

Focus sur ce lieu unique, destiné au partage et à la découverte.

Alexandre Allard valorise l’art et la nature

Alexandre Allard a conçu le projet de la Cidade Matarazzo comme un lieu destiné à la magnificence de l’environnement et de l’art.

Afin de mener à bien cet objectif, il a souhaité faire de la nature une composante omniprésente du projet en masquant les routes et le caractère urbain de São Paulo. En effet, le parc Matarazzo est envisagé comme une oasis en plein coeur de de la ville ayant vocation à devenir le projet urbain le plus vert au monde.

La Cidade Matarazzo d’Alexandre Allard propose alors une forêt de près de cinq hectares composée de plus de dix mille arbres. Afin que le visiteur soit en immersion totale dans ce poumon vert, les routes seront inexistantes : les voies de circulation actuelles seront enterrées afin de cacher les voitures dans des tunnels souterrains.

En haut d’une tour de cent vingt-cinq mètres de hauteur les visiteurs pourront ainsi profiter d’une vue incroyable sur les arbres. Alexandre Allard considère la vue de la verdure comme une condition essentielle à la bonne humeur de tous.

Fidèle à son état d’esprit, l’entrepreneur français au Brésil réalise avec la Cidade Matarazzo plusieurs de ses utopies dont la transformation des rues des villes en parcs.

La deuxième composante essentielle du projet de la Cidade Matarazzo est la mise en valeur de la créativité.

Alexandre Allard souhaite souligner la qualité de l’artisanat brésilien. Pour ce faire, des oeuvres d’artistes brésiliens et internationaux spécialement créées pour la Cidade Matarazzo seront exposées partout : à la fois dans les espaces privés tels que les hôtels ainsi que dans les lieux publics.

De plus, la « maison de la créativité » désignera plus de dix mille mètres carrés consacrés à l’expression de l’art sous toutes ses formes : cinéma, musique, danse, peinture, théâtre. Cet espace sera composé d’un musée, de salles d’exposition, de théâtres, d’une discothèque…

La Cidade Matarazzo invitant à la découverte du savoir-faire brésilien, soixante-cinq kiosques seront destinés à l’exposition de produits artisanaux (mode, accessoires, bijoux, gastronomie) du Brésil.

cidade matarazzo alexandre allard
La valorisation de la nature : un souhait d’Alexandre Allard

L’innovation : maître mot de la Cidade Matarazzo

Au-delà de la mise à l’honneur de l’art de la nature, Alexandre Allard a conçu la Cidade Matarazzo comme un hub innovant, à la pointe de la modernité.

Soucieux de la protection de l’environnement, Alexandre Allard a envisagé la Cidade Matarazzo selon une construction durable permettant une baisse de l’impact sur l’environnement.

Des investissements importants en amont ont été réalisés afin de réduire la consommation de ressources naturelles et d’éviter la gaspillage. A titre d’exemple, un béton « autoplaçant » (BAP) a été utilisé dans la conception : il permet de diminuer la pollution sonore et l’émission de CO2.

De plus, un système de traitement et de recyclage des eaux de pluie permet d’approvisionner en eau le projet pour le nettoyage des sols, l’irrigation des jardins et l’entretien des lacs notamment.

L’utilisation des nouvelles technologies est également présente afin d’offrir au visiteur une expérience unique : le Brows Matarazzo. Cet experience store a été pensé comme le premier magasin du futur au monde : il proposera une expérience client 100% connectée.

Grâce à une application mobile, le visiteur bénéficie d’une personnalisation des services et d’une anticipation de ses besoins.

Enfin, Alexandre Allard voulait faire de la Cidade Matarazzo le premier marché biologique connecté : quatre cent permacultures et fermes biologiques pourront ainsi vendre leurs produits en toute transparence. En effet, une plateforme digitale permettra au consommateur d’obtenir très facilement des informations sur la traçabilité des produits et les méthodes de récolte. Il pourra également acheter en ligne et se faire livrer.

Alexandre Allard envisage la Cidade Matarazzo comme un projet social : ce hub innovant est créé dans le cadre d’un partenariat avec l’ONG Horta Social Urbana qui aide les sans-abris à réintégrer la société par le biais de l’agriculture.

La réhabilitation des sans-abris et la création de plus de cinq milles emplois directs ou indirects sont des caractéristiques du projet auxquelles Alexandre Allard est très attaché.

La Cidade Matarazzo se trouve dans une zone populaire, riche de sa grande mixité. Le lieu se veut ainsi accessible et ouvert à tous.

La Cidade Matarazzo est ainsi un projet unique, fidèle à l’esprit d’ouverture, de créativité et de découverte d’Alexandre Allard.

Le caractère novateur du projet annonce une belle réussite.

Laisser un commentaire