Alexandre Allard dévoile un peu plus son projet de la Cidade Matarazzo

alexandre allard

L’entrepreneur français Alexandre Allard travaille depuis de nombreuses années sur le projet de la Cidade Matarazzo.

L’ambition d’Alexandre Allard est de concevoir un lieu de vie et de partage destiné à valoriser la créativité brésilienne.

Focus sur les détails de cet incroyable projet.

La Cidade Matarazzo : respect de l’histoire et l’environnement

Alexandre Allard résume son état d’esprit lorsqu’il entreprend un projet : « Créer de la vie au sein de lieux abandonnés (…) en capturant l’héritage du passé pour en faire un futur extraordinaire ».

La Cidade Matarazzo est ainsi un projet réunissant trois grandes aspirations d’Alexandre Allard : l’architecture, la créativité et l’innovation.

Ces trois visions s’inscrivent dans un respect et une valorisation de la nature, de l’environnement, du social, de l’humain et de la diversité.

Fidèle à son état d’esprit, Alexandre Allard considère le côté social du projet comme une condition sine qua none.

Ainsi, l’architecture est imaginée comme la magnification du patrimoine au sein d’un héritage historique préservé.

La créativité du lieu, poussera les visiteurs à éprouver des émotions et à faire rayonner la diversité créative du Brésil.

L’innovation de la Cidade Matazazzo permettra au consommateur de vivre une expérience à la pointe des nouvelles technologies.

Soucieux de respecter l’histoire du lieu tout en en faisant un lieu de vie unique au monde, Alexandre Allard a envisagé la Cidade Matarazzo comme le projet architectural iconique du 21ème siècle. En effet, véritable lieu de synergies entre design, innovation et nature, la Cidade Matarazzo accueillera tous les Paulistanos.

Afin de rendre ce lieu unique, le premier hôtel six étoiles au monde y ouvrira ses portes. Désigné et conçu par les célèbres architectes Philippe Starck et Jean Nouvel, il proposera cent cinquante-et-une chambres Rosewood et cent vingt suites de luxe. Afin de valoriser le savoir-faire brésilien, les matériaux utilisés seront uniques, de qualité supérieure et exclusivement brésiliens. Dans la prolongation de ce raisonnement la main d’oeuvre sera à 100% brésilienne.

De plus, Alexandre Allard souhaitant créer un centre-ville au coeur d’une ville, le Village Matarazzo sera envisagé comme un centre culturel et commercial dédié à la mode, à la gastronomie et au design.

La culture sera notamment valorisée par la « maison de la créativité » envisagée comme un espace réunissant tous les types d’art (salles d’exposition, musée, salles de spectacle, discothèque, salles de cinéma, espace de création réservé aux artistes).

Dans cet incroyable projet, la chapelle Santa Luzia symbolise un projet de restauration hors du commun : à plus de trente mètres de hauteur, cette chapelle centenaire a été restaurée et abritera à terme en-dessous un parking, un cinéma et la plus grande salle d’événements de Sao Paulo.

Alexandre Allard a imaginé le projet de la Cidade Matarazzo comme un véritable symbole de verdure pour la ville de Sao Paulo. Il a ainsi réalisé son utopie : la transformation des rues des villes en parc avec une forêt verticale. L’objectif est de permettre aux brésiliens de contempler la nature, favorable à l’optimisme et la bonne humeur.

Ce projet est considéré comme le projet urbain le plus vert au monde avec une forêt urbaine de près de cinq hectares et plus de dix mille arbres plantés, la disparition des voies de circulation qui seront enterrées ainsi que la création d’une tour sur pilotis afin de créer une forêt horizontale.

alexandre allard
Les espaces verts : la volonté d’Alexandre Allard

Valoriser la créativité : le souhait d’Alexandre Allard

Alexandre Allard a conçu ce projet comme un outil de promotion de l’art, omniprésent dans la Cidade Matarazzo.

Afin de rénover le lieu, une cinquantaine d’artistes brésiliens et internationaux, aux expériences et parcours multiples ont conçu des oeuvres spécialement pour le lieu. Ces réalisations ont vocation à être dispersées partout dans la Cidade Matarazzo, à la fois dans les espaces privés (hôtels, suites) que dans les espaces ouverts au public.

L’objectif de cette promotion de l’art est de révéler l’histoire, la diversité et la créativité du Brésil tout en promouvant des oeuvres d’art majeures provenant d’artistes de renommée internationale.

Sur le long terme, l’ambition d’Alexandre Allard est ainsi de faire du Brésil une des destinations culturelles les plus attractives au monde.

Afin de mettre en valeur l’artisanat brésilien, soixante-cinq kiosques ont été pensés sur le modèle des bouquinistes parisiens. Une rue dédiée à ces artistes brésiliens sera l’occasion de faire découvrir aux visiteurs des produits artisanaux (mode, accessoire, bijoux, gastronomie, etc).

Enfin, afin de faire de la Cidade Matarazzo un hub innovant à la pointe de la modernité, la conception et la réalisation du projet ont été pensées dans une approche durable.

Le respect de l’environnement, l’économie de la consommation de ressources naturelles et l’orientation des méthodes afin d’éviter le gaspillage sont des éléments très importants pour Alexandre Allard. Le développement d’un système moderne de traitement et recyclage des eaux de pluie s’inscrit dans la même démarche.

Par le projet de la Cidade Matarazzo, Alexandre Allard illustre une fois de plus son envie d’entreprendre en faveur de projets engagés, soucieux de l’environnement et du patrimoine, en accord avec ses valeurs.

Laisser un commentaire