Alexandre Allard présent au MAPIC pour présenter la Cidade Matarazzo

cidade matarazzo brésil

A l’occasion du MAPIC, le salon international de l’immobilier commercial, se déroulant à Cannes du 14 au 16 novembre 2018, Alexandre Allard a présenté le projet de la Cidade Matarazzo.

L’an prochain, ouvrira la Cidade Matarazzo en plein coeur de São Paulo. Ce projet porté par Alexandre Allard consiste en la transformation d’un ancien hôpital classé monument historique en un lieu de vie unique réunissant sur trois hectares patrimoine, créativité et innovation technologique.

Ce nouveau projet a toute sa place au MAPIC considéré comme l’événement international à ne pas rater dans le domaine de l’immobilier commercial. L’objectif de ce salon est de permettre une rencontre entre les différents acteurs du secteur de l’immobilier : promoteurs, représentants des collectivités et investisseurs. L’expérience client se veut unique afin de faire rêver et de proposer un salon de qualité.

La réputation du MAPIC n’est plus à faire puisqu’en 2017 il avait déjà attiré plus de deux mille cent enseignes en réunissant deux mille cinq cent promoteurs immobiliers et mille investisseurs.

Fidèle à son sens des affaires infaillible, Alexandre Allard se devait donc d’être présent à Cannes cette année afin de présenter son nouveau projet : la Cidade Matarazzo.

La Cidade Matarazzo, un projet passionnant pour Alexandre Allard

L’ambition de Jean Nouvel, Philippe Starck et Rudy Riccioti est de mettre en place une oasis verte en plein coeur de la capitale économique du Brésil.

Le nouveau lieu comprendra un hôtel 6* ainsi que le « Village Matarazzo », pensé comme un complexe alliant commerce et culture.

Suivant sa volonté d’investir dans la rénovation de bâtiments anciens, Alexandre Allard a donc une nouvelle fois opté pour un projet permettant d’innover tout en préservant le patrimoine architectural. Sans se limiter à une implication dans des projets de restauration, l’entrepreneur français est également réputé pour son financement dans des projets du futur. Cela est notamment le cas via MicroWorld et le Groupe PlaNet Finance. Il a ainsi mis en place en 2010 une plateforme de microcrédit à destination des micro-entrepreneurs. Cette plateforme met ainsi à disposition des entrepreneurs des prêts afin de faire vivre leurs idées et de démarrer leurs projets.

Cette plateforme s’inscrit dans la continuité de la philosophie d’Alexandre Allard : aider les personnes souhaitant développer des projets intéressants. Le mécénat est un mot d’ordre pour le chef d’entreprise français.

La Cidade Matarazzo est un de ces projets qui passionnent Alexandre Allard. Obsédé par ce lieu depuis de nombreuses années, il y a investi beaucoup de son temps (neuf ans) et de sa personne afin d’en faire l’espace dont il rêvait.

L’objectif est de créer un véritable espace de créativité, un melting pot de cultures afin de lutter contre la mondialisation et la normalisation, trop présentes à notre époque selon lui.

Amoureux du Brésil en raison de la richesse que le pays a à offrir, Alexandre Allard parle avec bienveillance et émotion de Sao Paulo : « C’est un centre culturel. Cette ville est forte d’une longue expérience en musique, peinture, architecture, design, mode et gastronomie. »

La ville possède ainsi toutes les qualités nécessaires pour un projet réussi selon la longue expérience de l’entrepreneur français.

Désireux de participer à la reprise économique du Brésil après la crise brésilienne, Alexandre Allard mise sur la créativité pour permettre la relance et non sur la consommation.

L’âme de la Cidade Matarazzo s’inscrit ainsi complètement dans cette perspective afin d’illustrer de quoi le Brésil est capable et de l’accompagner dans cette voie.

Un lieu de commerce technologique imaginé par Alexandre Allard

Le « Village Matazazzo » est envisagé comme un espace inédit de mode multi-marques du Brésil.

Des marques internationales seront proposées en exclusivité, dont celles de grands groupes français. S’y trouvera également le plus grand espace de cosmétiques du Brésil tandis que l’artisanat brésilien sera valorisé à travers soixante-cinq nanoshops réunissant les domaines de la mode, du bien-être ou encore de la gastronomie.

Afin de proposer aux clients une expérience shopping inédite, le lieu se veut 100% connecté. Une application permettra à chaque visiteur de personnaliser son shopping en fonction de ses besoins. Dans l’optique d’être en totale transparence et de rassurer le consommateur sur ses achats, un grand marché biologique proposera par exemple de suivre la traçabilité de tous les produits, des renseignements sur les méthodes de récolte, l’achat et la livraison.

Pensé comme un espace culturel à part entière, la Cidade Matarazzo inclura la « maison de la créativité ». Elle permettra la promotion de tous les arts (musée, théâtre, musique, cinéma) et proposera également un espace de création pour les artistes.

Les articles parus dans la presse au sujet de la Cidade Matarazzo :

Business Immo : « À São Paulo, Jean Nouvel, Philippe Starck et Rudy Riccioti imaginent La Cidade Matarazzo »

 

Laisser un commentaire